Salut les keupains, ça f'sait longtemps.
Vite fait, en vrac, 2-3 nouvelles. Tout va bien. Voilà. Nan plus précisément, petit tour rapide des horizons.
Thomas est à Antibes pour faire ses études de géomètre-topographe. Ca lui plaît, donc ça nous plaît.
Bruno est en DUT informatique truc bidule, ça a l'air de lui plaire (il parle pas beaucoup le Bu, mais ça change pas ça)
Arnaud est en STAPS, 1ère année, toujours quelques problèmes de genoux, ça fait aussi chier que d'manger du laxatif au goûter avec ses pépitos.
Cédric est en psycho (LOL) à Nice. Ha si, c'est un nolife.
Florian se décidera un jour à donner des nouvelles, sinon on ira voir sur son fesse bouc.
Et moi, littérature toujours, ça rosk quand on a cours, sinon bah on végète. Trop coul quoi.

Voilà, ça c'est fait, devoir moral accompli.
Sinon, la fac est bloquée. Cela nous insupporte, que dis-je, cela nous insurge. Nous nous révoltons. Notre devoir étudiant ne se situe pas dans la grève, mais dans sa contestation. Nous voulons avoir cours, nous voulons passer nos exams. Pour cela, nous avons créé une mission commando, nom de code "Fock The Strike", destinée à débloquer la fac.

La 1ère opération eut lieu hier soir, dans le plus grand secret, la nuit sombre étant notre meilleur allié dans cet environnement hostile. Progression à couvert, éclaireur compétent, discrétion, tels furent les maîtres mots de notre mission. L'objectif fut aisément atteint, et nous dégageames le parking sud de ces poubelles encombrantes, libérant presque (nous manquait une putain de pince) l'entrée principale du-dit parking.
Ceci n'est que le début, bientôt, le parking nord sera libre aussi.

Pour la liberté (même si on s'en fout un peu) !!!

Pikounet, au service des étudiants zélés. Zoubis !